Dans un discours qu’elle a prononcé à l’Université de Hong Kong, le 4 novembre 2011, la Directrice générale adjointe Valentine Rugwabiza a dit que “l’adoption de mesures commerciales protectionnistes dans la situation actuelle serait une grave erreur car, au jeu du plus petit dénominateur commun, c’est la croissance mondiale qui, en fin de compte, serait perdante”. Elle a ajouté