Alors que les technologies numériques jouent un rôle de plus en plus important à la fois dans la production et dans la distribution des produits alimentaires, le système de l’OMC fondé sur des règles ménage une grande marge de manœuvre pour l’élaboration de politiques propres à améliorer l’accès à l’information et au savoir concernant le commerce des produits agricoles, a dit