Le 20 janvier, le Sous-Comité des pays les moins avancés est convenu de débuter les travaux visant à formuler des recommandations pour “davantage renforcer, rationnaliser et rendre opérationnelles” les lignes directrices actuelles sur le processus d’accession des PMA, comme il est demandé dans une décision prise par la huitième Conférence ministérielle de l’OMC le mois dernier.